Archives de la catégorie ‘Chroniques’

Ils nous ont quittés en 2016

Publié: 31/12/2016 dans Chroniques

Cette année encore, la musique fut endeuillée par la disparition de nombreux chanteurs et musiciens. Des artistes émergents aux icônes, fauchés par un accident, la maladie ou d’autres causes. Retour sur ces artistes qui nous ont quittés en 2016 et qui manquent à leurs fans.

image

 

2 janvier : Michel Delpech (69 ans). Le chanteur français meurt d’un cancer de la langue et de la gorge dont il était atteint depuis 3 ans. Nombre de ses chansons font partie du patrimoine musical français, Chez Laurette, Wight Is Wight, Pour un flirt ou encore Que Marianne était jolie.

 

8 janvier : Otis Clay (73 ans). Le chanteur américain de soul et de R&B est victime d’une crise cardiaque. Il avait démarré sa carrière en chantant du gospel. Son album Walk a Mile in My Shoes lui avait valu une nomination aux Grammy Awards en 2008.

 

10 janvier : David Bowie (69 ans). L’auteur-compositeur-interprète et acteur britannique meurt d’un cancer, deux jours après son 69ème anniversaire et la sortie de Blackstar, son album testament. David Bowie n’avait jamais révélé publiquement sa maladie contre laquelle il se battait depuis 18 mois. Son décès fut d’autant plus un choc pour ses fans.

L’artiste avait brisé un tabou en 1972, en annonçant sa bisexualité et n’a cessé de se réinventer à travers ses personnages Ziggy Stardust, Aladdin Sane ou encore The Thin White Duke mais aussi avec sa musique.

A l’été 2004, alors en pleine tournée des festivals, Bowie est dans l’obligation d’annuler ses dernières dates de concerts dont son passage au Paléo Festival de Nyon, pour des problèmes cardiaques mais fera un retour surprise, 9 ans plus tard, le jour de son 66ème anniversaire, avec la sortie d’un nouveau single, Where Are We Now? ainsi que de son clip, premier extrait de l’album The Next Day, paru en mars 2013.

 

18 janvier : Glenn Frey (67 ans). Le guitariste et membre fondateur du groupe The Eagles meurt des suites d’une pneumonie issue des complications d’une polyarthrite rhumatoïde. Frey était aussi connu pour sa carrière solo qu’il démarra dans les années 80, après la séparation du groupe qu’il avait fini par rejoindre quand celui-ci se reforma en 1994.

 

23 janvier : Jimmy Bain (68 ans). Le bassiste écossais a joué dans plusieurs groupes dont Rainbow et Dio. En 1983, il remplace Francis Buchholz, le bassiste du groupe allemand Scorpions, durant l’enregistrement de l’album Love At First Sting, suite à des tensions en studio, entre Buchholz et Dieter Dierks, le producteur de Scorpions. Jimmy Bain meurt d’un cancer des poumons, au début de l’année.

 

26 janvier : Colin Vearncombe « Black » (53 ans). L’auteur-compositeur-interprète britannique plus connu sous son nom de scène Black meurt des suites d’un accident de la route survenu le 10 janvier. Il décédera le 26 janvier, après 16 jours de coma. Le chanteur fut célèbre pour son titre Wonderful Life, paru en 1986, dont la mélodie avait rapidement fait le tour du monde.

 

3 février : Maurice White (74 ans). Le chanteur et fondateur du groupe Earth, Wind and Fire décède de la maladie de Parkinson diagnostiquée dans les années 80. Le groupe continue de se produire et était notamment à l’Olympia à Paris, le 24 juin dernier.

 

13 février : Viola Beach (entre 19 et 27 ans). Le groupe pop rock britannique était au tout début de sa carrière quand les quatre membres et leur manager décèdent sur la route. Le groupe venait de se produire, quelques heures plus tôt, au Festival Where’s The Music ? à Norrköping en Suède.

 

21 avril : Prince (57 ans). Le Kid de Minneapolis fut retrouvé mort dans l’un des ascenseurs de sa résidence de Paisley Park, dans le Minnesota, suite à une overdose accidentelle de médicaments antidouleur. Il donnait encore un concert, six jours plus tôt, à Atlanta.

En 2007, Prince assura le concert de mi-temps au Super Bowl, devant 140 millions de téléspectateurs. Par hasard, la pluie a commencé à tomber durant le spectacle et les lumières et projecteurs sont ainsi passés au violet pour donner l’impression d’une pluie violette sur Purple Rain.

 

24 avril : Papa Wemba (66 ans). Après 50 ans de carrière, celui considéré comme une des légendes de la musique congolaise et africaine meurt à Abidjan en Côte d’Ivoire, à la suite d’un malaise survenu sur scène, alors qu’il se produisait au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo. Son malaise a été vu par les téléspectateurs en direct à la RTI (télévision ivoirienne). Il avait été le cofondateur et dirigeant du label Viva la Musica.

 

24 avril : Billy Paul (81 ans). Mondialement connu grâce à son titre Me and Mrs. Jones, le chanteur de soul décède des suites d’un cancer du pancréas. En 2011, Billy Paul partage un duo avec Chimène Badi, pour l’album de la chanteuse Gospel & Soul, où il reprennent le morceau de Marvin Gaye, Ain’t No Mountain High Enough.

 

2 mai : Hubert Mounier (53 ans). Le chanteur et fondateur du groupe L’Affaire Louis’ Trio meurt à la suite d’une crise cardiaque. Hubert Mounier était aussi auteur de bande dessinée et avait sorti cinq albums au cours de sa carrière solo.

 

10 juin : Christina Grimmie (22 ans). La chanteuse américaine se fait connaître en 2009, en publiant des reprises sur Youtube. En 2014, elle participe à la sixième saison de la version américaine de The Voice où elle ira jusqu’en finale et terminera à la troisième place. Elle sort en février 2016, son EP Side A avec lequel elle donne des concerts. Christina Grimmie sera tuée après l’un de ses concerts, à Orlando, alors qu’elle signait des autographes à son public et qu’un fan détraqué, un homme âgé de 27 ans, s’approcha d’elle et lui tira dessus. La jeune femme mourra de deux balles, une dans la poitrine et une autre dans la tête.

 

16 juillet : Alan Vega (78 ans). Le chanteur du groupe américain de punk rock, post punk et électro, Suicide, meurt cet été, dans son sommeil. Alan Vega a partagé un duo avec le chanteur Christophe, sur son album Les Vestiges du chaos, paru en avril dernier.

 

20 août : Matt Roberts (38 ans). L’ex-guitariste du groupe 3 Doors Down est retrouvé mort dans la ville de Milwaukee, alors qu’il devait assuré un show pour un évènement caritatif. Matt Roberts est mort dans l’hôtel où il logeait, d’une overdose de médicaments. Le musicien et cofondateur de 3 Doors Down avait quitté le groupe en 2012 pour des raisons de santé, après avoir connu la gloire avec les autres membres grâce notamment aux tubes Here Without You, Kryptonite ou encore When I’m Gone.

 

23 octobre : Pete Burns (57 ans). Le leader britannique du groupe Dead Or Alive, connu pour sa personnalité androgyne, succombe à une crise cardiaque. Le chanteur avait sorti son autobiographie en 2006 et un premier single solo en 2010 mais on se souviendra aussi du single qui avait popularisé le groupe, dans les années 80, You Spin Me Round (Like a Record).

 

7 novembre : Leonard Cohen (82 ans). L’auteur-compositeur-interprète canadien meurt dans son sommeil deux semaines seulement après la sortie de son quatorzième album studio, You Want It Darker. Leonard Cohen était célèbre pour ses succès tels que Suzanne et le mondialement connu Hallelujah mais aussi pour son oeuvre poétique récompensée par le Prix Prince des Asturies des Lettres, en 2011. Son premier recueil de poésies paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963. Cohen est introduit au Panthéon de la musique canadienne en 1991, au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens en 2006, au Rock and Roll Hall of Fame en 2008. Il est un Compagnon de l’Ordre du Canada (CC) depuis 2003 et Grand Officier de l’Ordre national du Québec (GOQ) depuis 2008, les plus hautes distinctions décernées respectivement par le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec.

 

24 décembre : Rick Parfitt (68 ans). Depuis quelques années, le guitariste du groupe britannique Status Quo souffrait de problèmes cardiaques. En 2014, en pleine tournée européenne, Parfitt est opéré d’urgence et on lui pose un stent sur un cœur déjà opéré en 1997 d’un quadruple pontage. Quelques jours plus tard, il retournera sur scène, en pleine forme. Mais en juin 2016, il fait une nouvelle attaque cardiaque, lors d’un concert en Turquie. Les médecins lui ordonnent de faire une pause, il quittera finalement le groupe en septembre et décèdera à Noël, mais à la suite d’une complication liée à une blessure à l’épaule. 

 

25 décembre : George Michael (53 ans). L’auteur-compositeur-interprète est retrouvé mort par son compagnon, le matin de Noël. George Michael de son vrai nom Georgios Kyriacos Panayiotou aura marqué la musique par une voix unique et des titres ancrés dans nos mémoires, de Wake Me Up Before You Go-Go à Last Christmas, au sein du groupe Wham ! en passant par Faith, Freedom ou encore Fastlove, en solo. On retiendra aussi, durant sa carrière, des duos marquants, notamment avec Elton John, Whitney Houston ou encore Mary J. Blige. L’artiste meurt à la suite d’une crise cardiaque alors qu’il s’apprêtait à faire son retour en 2017, avec un nouvel album. Il laisse un bel héritage musical derrière lui.

Publicités

L’année 2016 touche à sa fin et voici un petit retour en arrière sur l’actualité musicale qui vous a le plus intéressé, ces douze derniers mois. Vous les avez aimés et partagés, découvrez le Top 10 des sujets qui ont attiré votre curiosité.

 

1. Bastian Baker surprend encore mais assure avec son « Facing Canyons Tour »

bastian-baker

Le chanteur vaudois démarrait en mars dernier sa nouvelle tournée suisse avec son troisième album Facing Canyons. Une tournée une fois de plus réussie marquée encore une fois par l’énergie et la bonne humeur de Baker mais aussi par la nouveauté qu’il a proposé. Des nouveaux instruments (saxophone, trompette, banjo, …) et donc musiciens mais l’artiste s’est aussi mis pour la première fois sur scène derrière un piano. Lire l’article

 

2. De Palmas dévoile un clip touchant pour « Le jour de nos fiançailles »

De Palmas Le jour de nos fiançailles

En plein été, Gérald De Palmas dévoilait le clip de son second single extrait de son septième album studio La beauté du geste. Une vidéo fidèle au thème de la chanson, celui de l’engagement, sur le plan sentimental mais aussi sur celui de la guerre, à travers un couple sur le point d’être séparé, le jour de leurs fiançailles. Lire l’article

 

3. Europe part en tournée pour les 30 ans de son album « The Final Countdown »

Europe

Cet hiver, les suédois annonçaient vouloir célébrer les 30 ans de leur album The Final Countdown, paru en 1986, avec une tournée européenne qui débuta le mois dernier. Baptisée The Final Countdown 30th Anniversary Tour, celle-ci fut d’autant plus attendue dans les pays francophones France et Belgique mais aussi en Suisse romande, une partie du pays dans laquelle le groupe se fait rare. Lire l’article

 

4. Depeche Mode annonce son retour avec un nouveau DVD pour le 11 novembre 2016

dm

Avant d’annoncer son retour sur scène pour l’année prochaine, Depeche Mode annonçait la sortie d’un nouveau DVD regroupant les 55 clips sortis entre 1981 et 2013 dans des versions remasterisés, répartis sur 3 DVD et baptisé Video Singles Collection. Lire l’article

 

5. De Palmas à Bordeaux : l’alarme incendie se déclenche en plein concert

de-palmas

En novembre dernier, Gérald De Palmas démarrait tout juste sa nouvelle tournée qu’un incident technique et insolite vint quelque peu perturber son concert donné au Théâtre du Casino de Bordeaux. Alors qu’il interprétait l’un de ses succès Une seule vie, devant un public enthousiaste, un premier incident technique coupa net la fin de la chanson, suivi d’un second problème pour le moins inattendu. Alors qu’en coulisses, les techniciens tentent de régler le premier problème, l’artiste et ses musiciens chauffent le public mais sont une nouvelle fois stoppés par l’alarme incendie qui se déclenche et l’évacuation de toute la salle. Lire l’article et voir la vidéo

 

6. Mika donnera deux concerts symphoniques en Italie les 30 et 31 décembre 2016

Mika Sinfonia Pop

Mika fêtera cette année le Nouvelle An avec son public puisqu’il donnera deux concerts symphoniques en Italie les 30 et 31 décembre. Ce sera la troisième fois qu’il interprètera ses morceaux avec un orchestre symphonique, depuis l’année dernière. Un beau cadeau pour ses fêtes que l’artiste fait à ses fans puisque sa tournée est terminée depuis plusieurs mois. Lire l’article

 

7. Bon Air dévoile le clip de « Electrical »

Bon Air

Le duo pop-folk composé de Gaëtane Abrial (demi-finaliste de la Nouvelle Star 2007) et de Guillaume Farré sortait cet été son premier clip Electrical extrait de son nouvel EP paru il y a quelques semaines. Lire l’article

 

8. Mika sortira le CD/DVD/Blu-ray de son live symphonique « Sinfonia Pop » le 27 mai 2016

mika-sinfonia-pop

Ces derniers mois, Mika a enchaîné les sorties de plusieurs de ses concerts en CD/DVD. Ainsi, le chanteur annonçait au printemps dernier, la sortie de son second concert symphonique, enregistré et filmé en octobre 2015 au Théâtre Social de Côme, en Italie. Lire l’article

 

9. Julien LOko rend hommage aux victimes de Paris avec « Novembre »

julien-loko-novembre

Le mois dernier, le chanteur français revenait avec un nouveau single en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015. Un morceau poignant dont Julien LOko a réussi ce que peu d’artistes on fait, s’exprimer sur ce drame en y posant des mots et une musique. Lire l’article

 

10. Ycare sort son nouveau single « La mer à voir » et un album live

Ycare La mer à voir

Cet hiver, Ycare est revenu avec un nouveau single La mer à voir pour promouvoir son premier live Un tour sans fin enregistré le 3 février dernier, à La Nouvelle Eve, à Paris et sorti fin mars. Lire l’article

Les meilleurs concerts de 2016

Publié: 22/12/2016 dans Chroniques

La musique a résonné très fort, cette année, dans les salles de concerts. Le but de tous, artistes comme spectateurs que de continuer à célébrer la musique, après une fin 2015 tragique à Paris. On Stage a dressé un classement des plus beaux concerts vu tout au long de l’année, entre évènements, retours sur scène et moments marquants.

23

 

Mika à l’AccorHotels Arena à Paris le 27 mai 2016

Au printemps dernier, Mika se produisait dans l’ex Paris-Bercy pour un concert unique et exceptionnel. Le chanteur revenait à Paris, afin de rendre hommage à la capitale française, suite aux attentats du 13 novembre 2015. Une setlist, des décors et des costumes inédits, spécialement conçus pour ce show chargé en émotions.

 

Europe à la Salle Métropole à Lausanne le 17 novembre 2016

Dans le cadre de leur tournée anniversaire The Final Countdown 30th Anniversary Tour, qui célèbre les 30 ans de l’album The Final Countdown, les suédois de Europe s’arrêtaient en Suisse romande. Un évènement qui ne fallait pas manquer tant Europe fait partie de ces groupes mondialement connus qui se produisent que rarement dans cette partie francophone de la Suisse.

 

Muse au Paléo Festival de Nyon le 19 juillet 2016

Le concert évènement de ce 41ème Paléo Festival de Nyon était celui de Muse. Les britanniques étaient tellement attendus en Suisse romande que la Grande Scène était déjà noire de monde, plusieurs heures avant le début du concert. Du jamais vu au Paléo. Quant au show, aucune fausses notes, très réussi, accrocheur et Muse était venu avec pas moins de huit canons à confettis que l’on voit rarement au Paléo.

 

Indochine au Festival Sion sous les étoiles le 18 juillet 2016

Cet été, Nicola Sirkis et sa bande sont repartis en tournée, se produisant dans les festivals de France, Suisse et Belgique. Le groupe en pleine préparation de son prochain album n’avait pas prévu cela mais tenait à remonter sur scène, suite aux attentats du 13 novembre 2015, pour faire résonner encore plus fort la musique, la liberté et la fête. Un concert pourtant marqué par un autre attentat sur le sol français, celui de Nice, quatre jours plus tôt.

 

Puggy à La Maroquinerie à Paris le 16 avril 2016

Avant même la sortie de son quatrième album Colours, Puggy démarrait déjà sa tournée avec ce nouveau disque. Le trio se produisait ainsi dans la salle intimiste de La Maroquinerie à Paris et faisait découvrir ses nouveaux morceaux en live. La soirée fut réussie et les fans chauffés à bloc n’ont pas voulu laisser partir le groupe, à la fin, et lançaient ainsi : « On n’est pas fatigué ! » Un message bien reçu par les musiciens qui sont remontés sur scène, bien que cet imprévu les aient obligé à se concerter, ne sachant pas quoi jouer.

 

Hozier à l’Auditorium Stravinski de Montreux le 23 février 2016

Premier concert en Suisse romande pour le chanteur irlandais à la voix et aux morceaux envoûtants. Si son tube Take Me To Church était bien évidement très attendu, son hommage à David Bowie avec le titre Young Americans fut d’autant plus remarquable que marquant.

 

Bastian Baker au Théâtre Les Etoiles à Paris le 9 novembre 2016

Le chanteur vaudois faisait son retour à Paris dans le cadre d’une tournée un peu particulière, acoustique et en duo. Bastian Baker présentait aussi son troisième album Facing Canyons, sorti quelques semaines plus tôt dans le monde et un an après la Suisse et la soirée fut notamment marquée par l’un des titres du disque, Charlie From Sydney. Un morceau poignant parlant d’ attentats dont celui à Charlie Hebdo et une émotion forcément grande et particulière dans la salle parisienne.

 

Les Insus au Paléo Festival de Nyon le 22 juillet 2016

Téléphone qui se reforme, c’est immanquable. Aubert, Bertignac et Kolinka reviennent sous le nom Les Insus et se produisaient 30 ans après leur unique passage au Paléo Festival. Le groupe a fait déplacer toutes les générations. Les fans de la première heure n’ont pas raccroché et le public entier n’a pas décroché une seule minute du show et aura apprécié notamment la belle complicité entre Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac ainsi que la descente de scène du premier, allant à la rencontre du public.

 

Muse à la Tour Eiffel le 28 juin 2016

Muse se retrouve encore une fois dans le classement mais pas son concert qui n’avait laissé qu’un goût amer aux spectateurs, suite à des fouilles et contrôles poussés à l’extrême à l’entrée, et à un show trop court, mais pour le lieu exceptionnel dans lequel il se produisait. Le Champs de Mars à Paris a accueilli les britanniques pour ce concert évènement avec ce décor sublime derrière la scène, la Tour Eiffel, dont on retiendra ce moment poétique où elle s’illumina durant le titre The Globalist.

L’année touche à sa fin et il est temps de faire un bilan sur les meilleurs album de 2016, selon On Stage. Des retours dans les bacs très attendus aux albums très surprenants en passant par la venue cette année, de nouveaux talents.

 

1. David Bowie : « Blackstar ★» Sortie : 8 janvier 2016

David Bowie

Icône éternelle. David Bowie laisse un testament musical à écouter sans fin. Le génie Bowie aura encore marqué la musique avec l’album Blackstar mais aussi par ce morceau long de dix minutes, intrigant et envoûtant.

 

2. Tor Miller : « American English» Sortie : 30 septembre 2016

tor-miller

Le chanteur américain de 22 ans a sorti un premier album très réussi. Des morceaux accrocheurs et rythmés (Surrender, Always, All Fall Down,…) mais aussi beaucoup d’émotion en piano/voix (Washington Square Park, Midnight, Rag N Bone,…). Si la pochette du disque rappelle le Ziggy Stardust de David Bowie, sa musique et son talent sont comparés à un certain Mika.

 

3. Puggy : « Colours » Sortie : 22 avril 2016

Puggy

Le trio est revenu dans les bacs cette année avec un quatrième album aux morceaux toujours aussi mélodieux et aux ballades somptueuses. Puggy s’est laissé tenter par l’électro en y mettant des touches dans certains titres, surprenant de la part du groupe mais loin d’être désagréable.

 

4. Walking On Cars : « Everything This Way » Sortie : 29 janvier 2016

walking-on-cars

Cette année, l’Irlande nous a envoyé de nouveaux talents. On connaissait U2, The Script ou plus récemment encore Hozier, désormais il faudra compter aussi sur Walking On Cars. Le groupe a sorti son premier album en début d’année, un pop rock mélodieux porté par la voix chaude de Patrick Sheehy.

5. Jeff Buckley : « You and I » Sortie : 11 mars 2016

buckley

Près de 20 ans après la mort de Jeff Buckley, un nouvel album du chanteur paraissait dans les bacs. Alors qu’on pensait ne plus jamais découvrir de nouveaux morceaux de l’artiste décédé en laissant derrière lui qu’un seul opus, des titres enregistrés en 1993 ont été retrouvé. Des inédits et des reprises.

 

6. Bon Jovi : « This House Is Not For Sale » Sortie : 4 novembre 2016

bon-jovi

Jon Bon Jovi et sa bande ont sorti leur 14ème album studio avec toujours quelques titres qui se démarquent (Knockout, Roller Coaster, The Devil’s In The Temple). Il s’agit, toutefois, d’un album qui sonne comme un tournant dans la carrière du groupe puisque celui-ci a signé sous un nouveau label, Island Records, après 30 ans passé chez Mercury mais c’est aussi le premier disque sans son guitariste emblématique Richie Sambora.

 

7. Mika : « Sinfonia Pop » Sortie : 27 mai 2016

mika-sinfonia-pop

Ces derniers mois, Mika s’est réinventé et a joué ses morceaux et tubes accompagné d’un orchestre symphonique. Le résultat, un live enregistré en Italie pour un double CD et DVD pour redécouvrir ses chansons avec plus de douceur et d’émotion.

 

8. Hein Cooper : « The Art of Escape » Sortie : 15 avril 2016

Hein Cooper

Le chanteur australien fait sensation dans son pays avec un premier album The Art of Escape, un doux mélange de pop et de folk teinté de touches électro. Un pur moment d’évasion avec cet auteur-compositeur-interprète repéré alors qu’il se produisait dans un bar de Sydney.

 

9. Delta : « Pas la fin du monde » Sortie : 9 septembre 2016

delta

Le duo belge fait déjà bien parler de lui dans son pays. Delta a sorti un EP pop folk très aérien et révèle dans ses textes une plume empreinte de poésie et une force d’aborder avec finesse des thèmes fédérateurs et générationnels, comme en témoigne le premier single, Héréditaire. On se laisse porter par ses deux voix envoûtantes et des mélodies imparables.

 

10. Amy Lee : « Dream Too Much » Sortie : 30 septembre 2016

amy-lee

La chanteuse d’Evanescence poursuivait cette année sa carrière solo et surprenait ses fans avec son nouvel album Dream Too Much. Le rock et la voix puissante qu’on lui connaît sont mis de côté le temps d’un album pour enfant, inspiré de son fils. Cela reste un très bon moment et surtout, tout le monde peut l’écouter.

Très attendu chaque année par les Suisses, le Paléo Festival de Nyon qui démarrera la semaine prochaine et se tiendra du 19 au 24 juillet est prêt à accueillir une nouvelle fois ses 230’000 festivaliers pour sa 41ème édition. Voici, pour chaque jour de la semaine, le concert qu’il ne faudra pas manquer, cette année.

Paléo 2016

Muse, mardi 19 juillet

Muse

Presque dix ans que les fans du groupe attendent le retour des britanniques sur la Plaine de l’Asse, depuis leur dernier passage en 2007. Une première soirée qui connaîtra déjà une fin en apothéose avec le groupe prêt à électriser son public comme à chacun de ses shows, avec ses tubes et son rock puissant et harmonieux. Les « Musers » se préparent déjà à en avoir plein la vue et plein les oreilles avec les envolées vocales et de guitares du charismatique chanteur Matthew Bellamy. Muse donnera un concert de deux heures, ce qui est rare dans un festival.

 

Louise Attaque, mercredi 20 juillet

Louise Attaque

En 2014, Gaëtan Roussel devait se produire sur la Grande Scène du festival mais une blessure au pied survenue la veille, suite à une chute, l’a contraint d’annuler son concert au Paléo. Cette année, le chanteur sera bien là et en groupe puisque Louise Attaque a fait son retour cette année avec un quatrième album Anomalie, après une pause de neuf ans.

 

Stephan Eicher und die Automaten, jeudi 21 juillet

Stephan Eicher

Le Bernois fait la fierté du pays, dans le paysage musical et prouve que même les Suisses savent se réinventer. L’artiste présentera un concert inédit où il sera seul sur scène ou presque. Sorte de one man show musical, Stephan Eicher jouera ses succès et nouveaux morceaux entouré d’automates où il jouera les chefs d’orchestre. Un spectacle déjanté qui saura attirer les plus curieux.

 

Les Insus (ex-Téléphone), vendredi 22 juillet

Les Insus

2016 marque les 40 ans de la formation de Téléphone, fondé la même année que le Paléo Festival, mais surtout son retour sur scène et une tournée alors que personne ne s’y attendait. En groupe, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka se sont produit qu’une seule fois sur la Plaine de l’Asse, c’était en 1985. Sûr que les fans de la première heure seront au rendez-vous mais aussi toutes les générations, pour cette unique date dans un festival suisse. Prenez place dans votre DeLorean pour un retour dans la période 1976-86 au rythme des tubes La bombe humaine, Cendrillon, Un autre monde ou encore Ça (c’est vraiment toi).

 

Alain Souchon & Laurent Voulzy, samedi 23 juillet

Alain Souchon Laurent Voulzy

Deux inséparables qui composent l’un pour l’autre mais aussi ensemble comme c’est le cas sur leur premier album commun, paru en 2014. Leur tournée estivale passe par le Paléo pour un moment de délicatesse, de douceur, d’amour et d’amitié.

 

Ibrahim Maalouf, dimanche 24 juillet

ibrahim maalouf

Trompettiste de talent, Ibrahim Maalouf mettra à l’honneur la musique instrumentale au Paléo. Le musicien explore tout les univers musicaux en ayant collaboré avec de nombreux artistes, Sting, Grand Corps Malade, Matthieu Chedid ou encore Natacha Atlas et compose depuis quelques années des musiques de films telles que Yves Saint Laurent et cette année, La vache. Ibrahim Maalouf présentera ses deux derniers albums parus le même jour, le 25 septembre 2015, Red & Black Light et Kalthoum, deux disques en hommage aux femmes dont l’un contient même une reprise de Beyoncé.

 

Le Paléo affiche complet depuis le 20 avril, jour d’ouverture de sa billetterie, mais il est encore possible de se procurer des tickets puisque 1500 billets ont été réservés pour chaque soirée. Ils seront en vente chaque jour du festival dès 9h sur le site internet du Paléo ainsi que dans les points de vente Ticketcorner. Attention: aucun billet ne sera vendu aux caisses du festival.

Muse donnait un concert exceptionnel au pied de la Tour Eiffel, ce mardi 28 juin, mais la soirée a quelque peu été gâchée par les contrôles de sécurité à l’entrée.

Muse

Le concert évènement de Muse, donné dans la fan zone du Champ de Mars, à Paris, aurait pu être plus joyeux que prévu pour les 92’000 spectateurs, ce 28 juin.

Les contrôles de sécurité dans les concerts ayant été fortement renforcés, depuis les attentats du 13 novembre 2015 dans la capitale, qui avaient notamment frappé le Bataclan, étaient beaucoup trop exagérés pour pénétrer dans cette fan zone parisienne.

Depuis sept mois, en France et plus particulièrement à Paris, les spectateurs ont droit à plusieurs fouilles, avant d’entrer dans une salle de spectacle, ce qui a été augmenté par rapport à l’avant 13 novembre 2015 et ce qui est normal mais rien n’est retiré à personne, à part bien sûr les bouteilles, mais ça c’est partout et depuis toujours. Mais pour ce 28 juin, cela allait trop loin. Un premier contrôle à l’entrée des portes (6 au total pour cette fan zone) avec fouille corporelle et des sacs. D’énormes bennes à ordures à côté de chaque agent dans lesquelles tout partaient dedans. Parapluies, nécessaires de beauté pour les femmes (maquillage), crèmes, baumes à lèvres, … Les spectateurs ont aussi vu partir leur briquet et être privés de cigarettes pour le reste de la soirée. La prochaine fois, il faudra venir avec des patchs, à moins que cela soit aussi retiré du corps ! Peut-être avaient-ils envie de s’inquiéter de la santé des fumeurs, mais cela est quand même peu probable. Et s’inquiétaient-ils de l’accro à la nicotine ?

Voir tous ces objets tomber dans les poubelles, faisait mal au coeur. Surtout que c’était sans prévenir que telle chose allait y être jetée. De plus, aucune liste d’objets interdits ne figurait sur le site internet de la Ville de Paris ou sur la page de la fan zone. Est-ce qu’on ose penser à la personne qui a vu être balancé un objet d’une valeur sentimentale, précieux ou emprunté à quelqu’un d’autre ? Est-ce qu’on ose penser au superbe zippo reçu en cadeau et partir aux ordures ? Et tout ceci sans le moindre remord.

Croyaient-ils que les fans du groupe britannique allaient fabriquer une bombe avec un gloss, un mascara et un briquet ? Non, les fans de Muse se nomment des « Musers », pas des MacGyver ! Et encore MacGyver, c’est de la fiction.

Quant au second contrôle de sécurité se faisant avant l’entrée du Champs de Mars, celui-ci consistait à étaler sur une table l’intérieur des sacs, du moins ce qu’il en restait, et donc le peu d’intimité encore présent.

Si tous les concerts en extérieur sont maintenant comme ça à Paris, il vaudrait mieux se renseigner quant à ceux qui se dérouleront au Stade de France, dès que l’UEFA EURO 2016 sera terminé.

Il y a un an, la liberté d’expression était touchée en France. Les attentats contre le journal satirique Charlie Hebdo avait marqué anonymes et célébrités. Les artistes exprimaient leur tristesse et leur colère en chanson, dans les heures, les jours ou les mois qui suivirent le drame.

Charlie 18

Le 7 janvier 2015, la France fut endeuillée par le drame survenu dans les locaux de Charlie Hebdo, dans le 11ème arrondissement de Paris. Ce jour-là, « nous sommes devenus Charlie ». Ce jour-là, les artistes sortaient leur plume, un papier, leur guitare ou encore un micro et rendaient hommage en chanson aux victimes.

Parmi les chanteurs, un anonyme, JB Bullet, le premier à avoir mis en ligne une chanson, quelques heures seulement après l’attentat, qui n’avait touché alors que le journal, à ce moment-là. Le jeune homme de 26 ans poste sur les réseaux sociaux une vidéo sur laquelle il chante sa rage dans un texte écrit sur une musique de Renaud, Hexagone, en la baptisant Je suis Charlie. « Faire de l’humour dans un journal mérite-t-il vraiment la peine capitale. Si tu t’demandes où est Charlie. A jamais dans nos esprits. Un coup de kalach pour un coup d’crayon. Tu salis ta religion ».

 

« Le 7 janvier 2015 j’ai pas envie d’aller au lit. Je préfère prendre un stylo car ce soir, je suis Charlie ». Tels sont les premiers mots de Grand Corps Malade dans sa chanson hommage, Je suis Charlie. Un titre que le slameur a dévoilé deux jours après, avec toujours la poésie qu’on lui connaît et des mots forts racontant l’importance de la liberté d’expression. L’artiste invite toute la France à s’exprimer et à montrer son soutien sous n’importe quelle forme. « Ce soir j’écris pour eux parce que je ne sais pas dessiner. Soyons 66 millions à avoir la même idée, pour que leurs cartouches d’encre à eux ne soient plus jamais vidées ».

 

Tryo a publié le samedi 10 janvier, son morceau Charlie accompagné d’un clip. Les membres du groupe amis avec Tignous ont dédié la chanson au dessinateur, à sa famille ainsi qu’à toutes les victimes de ces terribles journées dans un texte également marquant. C’est sur une musique reggae que l’on découvre ces paroles : « Le monde a changé, Charlie. C’est ce qui t’a tué, Charlie. C’est pas Mahomet C’est juste des enragés, Charlie. La France a pleuré, Charlie. Mais ta liberté, chérie. Elle est immortelle, tu l’a voit du ciel, le monde est cruel mais la vie est belle ». Et c’est dans une vidéo troublante que l’on revoit le visage de Charb, Cabu, Wolinski et Tignous. Celle-ci tournée pour les 18 ans de l’association Clowns sans frontières montre les quatre hommes dessiner des personnages et des clowns mais dont Charb remplace le nez rouge par une bombe et dessine également tout autre chose que ce personnage de cirque.

 

Le lundi 12 janvier, Tété publie son titre L’arme jamais (Je suis, Charlie…). Un morceau en guitare/voix, mis en musique après que l’artiste ait publié le texte, sur les réseaux sociaux. « J’cautionnais pas tous tes « j’accuse » Mais cette fin-là rien ne l’excuse ».

 

Matthieu Chedid, alias M, a aussi exprimé son émotion en musique, le 19 janvier. L’artiste publie Comme un seul homme: « Crayon à la main, tes idées qui résonnent, tes mille et un dessin n’ont jamais tué personne ». Des paroles bouleversantes sur une musique entraînante et une chanson dans laquelle on y entend également sa soeur, Anna Chedid, connue sous son nom d’artiste, Nach.

 

Mais il n’y a pas que les artistes français à avoir été touché par ces attentats. Le chanteur suisse Bastian Baker a lui aussi écrit quelques lignes en hommage à Charlie Hebdo, sur son troisième album, Facing Canyons, paru le 6 novembre dernier, dans un morceau baptisé Charlie From Sydney: « The empty eyes of your killer are staring at me. My tears are all for you, my dear Charlie. Who didn’t ask anyone for anything. At the wrong place at the wrong time, I didn’t know you, but still I cry ». (Les yeux vides de votre tueur me regardent fixement. Mes larmes sont pour toi, mon cher Charlie. Qui n’a rien demandé à personne. Au mauvais endroit au mauvais moment, je ne te connais pas, mais je pleure.)

 

Enfin, Johnny Hallyday rend hommage sur Un dimanche de janvier écrit par Jeanne Cherhal et enregistré pour son dernier album De l’amour, paru le 13 novembre. Un titre faisant référence au rassemblement qui eu lieu le dimanche 11 janvier 2015 : « Pour apaiser la peine. De tout un pays soulevé. Nous étions venus. Sans peur et sans haine. Ce dimanche de janvier ». Des mots qui résonneront ce 10 janvier, sur la Place de la République, lors de la cérémonie en hommage aux victimes, puisque le chanteur a été invité à interpréter ce morceau.