U2 fait revivre « The Joshua Tree » au Stade de France

Publié: 27/07/2017 dans Live Reports

La tournée anniversaire des 30 ans de l’album des irlandais The Joshua Tree s’arrêtait à Paris, au Stade au France, pour deux soirs sold out en quelques minutes.

Photo : Jacques Demarthon. AFP

U2 fête un anniversaire et a convié 80’000 personnes au Stade au France pour les 30 ans de son cinquième disque. En 1987, le Stade de France n’était pas encore né que U2 commençait à faire pousser son Joshua Tree.

La soirée commence bien, Noel Gallagher et son groupe Noel Gallagher’s High Flying Birds ouvrent les festivités en jouant en première partie de cette tournée européenne et électrisent le stade avec leurs morceaux et tubes du groupe Oasis. Le public découvre ainsi ce qui semble être un écran géant derrière la scène. Un fond marron décoré de l’arbre de la pochette de l’album. Un bien maigre décor pour un tel lieu !

21h, le concert qui se déroule en trois parties débute, c’est parti pour 2h de show ! U2 démarre d’abord par quelques anciens singles en faisant son entrée sur Sunday Bloody Sunday. Plus les minutes passent, plus le public se demande à quel moment l’écran va s’allumer, histoire de voir quelque chose du fond du stade. Surtout que certains spectateurs se sont vu refouler de leur porte à côté de la scène car la pelouse était complète et ont dû se placer à l’arrière et d’autres ont déboursé jusqu’à 200€ en tribune carré or ! C’est lorsque le groupe entame ce fameux album, la seconde partie, qu’il s’allume enfin mais pour y diffuser que des (belles) images de paysages. Alors pour le moment, ça donne juste l’impression d’écouter un cd live, en compagnie de 80’000 personnes. Ainsi les gens se regardent, se baladent, quittent la pelouse.

The Joshua Tree est joué dans l’ordre de sa tracklist et forcément With or Without You arrive déjà après 30 minutes de concert mais toujours pas de U2 dans l’écran. Un exercice compliqué et risqué qui se fait de plus en plus, depuis quelques temps. Certains l’on réussi tels que Europe (The Final Countdown) ou Simple Plan (No Pads, No Helmets…Just Balls) mais en ce qui concerne The Joshua Tree, force est de constater qu’il n’est pas fait pour être joué dans son intégralité et que déjà à l’époque, le groupe ne le faisait pas. Toutefois, plus la soirée s’écoule, plus les membres commencent enfin à apparaître à l’écran. Après un peu plus d’1h de show et un album qui se termine avec en guest Patti Smith venue le 25 juillet accompagner les irlandais sur Mothers of the Disappeared il faut bien en donner plus pour le public et là, on peut compter sur eux.

Une troisième partie composée de leurs plus grands tubes, les énergiques Beautiful Day, Vertigo ou encore Elevation et un moment d’émotion avec One et en guise de cadeau et de conclusion à The Joshua Tree Tour 2017, après un concert trop engagé (anti-Trump, anti-Brexit, réfugiés, combats des femmes,…) The Little Things That Give You Away un inédit du prochain album Songs of Experience prévu dans les mois à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s