Fréro Delavega accueillis par une marée humaine au 41ème Paléo Festival

Publié: 24/07/2016 dans Live Reports

Le duo se produisait pour la première fois au Paléo Festival de Nyon, ce samedi 23 juillet, et a déjà pu goûter à la Grande Scène avec un accueil chaleureux du public Suisse.

7

Dans le cadre de leur tournée estivale, les Fréro Delavega jouaient dans le plus grand et plus réputé festival de Suisse, le Paléo. Le public était au rendez-vous, malgré la pluie, mais la chaleur fut persistante et est même encore montée d’un cran avec le dynamisme et les chansons ensoleillées du duo.

Celui-ci débarque et a vraiment décidé de faire de cet instant un moment mémorable, pour eux et pour les spectateurs, avec notamment un final qui sera du jamais vu au Paléo. Le coeur éléphant débute le concert, un premier titre et voilà déjà les deux artistes quittant la scène et se faisant porter par le public. Jérémy et Flo embarquent tout le monde avec eux et déploient une énergie folle qu’on se demande comment ils arrivent à reprendre leur souffle. Les chanteurs affichent toujours une belle complicité et amitié sur scène et ne manquent jamais une occasion pour faire de l’humour, comme en qualifiant les spectateurs assis sur les terrasses et balcons, de riches ou encore en se moquant de la faiblesse de l’équipe Suisse de football mais se rattrapent bien en transformant leur Sweet Darling en « Suisse Darling ».

Les singles s’enchaînent, Le chant des sirènes, Mon petit pays, Autour de moi, Ton visage et vient le temps de présenter les musiciens, un moment que l’on ne vivra certainement plus jamais. Deux d’entre eux fêtaient leur anniversaire, ce soir-là, le « Joyeux anniversaire » fut chanté pour chacun et même encore une fois quand le public recommença, alors que les Fréro Delavega démarraient le prochain titre, pour les interpeller et leur faire remarquer qu’ils avaient oublié de présenter le bassiste. Toutefois, ils ont réussi à semer le doute, plus personne n’arrivait à savoir s’il avait été présenté ou non.

Le duo ne se contente pas de ses morceaux et n’oublie pas d’où vient son succès en interprétant deux reprises, deux titres qu’il avait chanté lors de sa participation à The Voice. Les artistes reprennent Je ne veux pas travailler (Pink Martini) et P.I.M.P. (50 Cent). Pour ce dernier, ils n’avaient pas fait les choses à moitié, montant dans des bateaux pneumatiques et transformant ainsi le public de la Plaine de l’Asse en marée géante. Une première pour le Paléo, habitué jusque là à voir les artistes chanter au milieu de la foule et non dessus.

Les Fréro Delavega ont prouvé, ce soir-là, qu’ils avaient eux aussi leur place en tête d’affiche d’un tel festival, au milieu d’artistes déjà confirmés.

15

22

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s