17ème Fête de l’Espoir: retour sur les moments les plus marquants de la soirée

Publié: 31/05/2015 dans Live Reports

Ce samedi 30 mai, Genève s’est transformé pour la 17ème fois en capitale de l’espoir avec son incontournable Fête de l’Espoir, au Stade du Bout-du-Monde. Retour sur les artistes les plus attendus de cette soirée.

fête espoir

L’évènement musical gratuit a une nouvelle fois réussi son pari, donner de la joie et des souvenirs plein la tête, le temps d’une journée. La météo était belle tout comme l’affiche qui nous était offerte ce samedi et qui a fait déplacer un public nombreux, comme à chaque fois. La Fête de l’Espoir c’est une occasion unique pour les fans de rencontrer et d’approcher leurs artistes préférés et ce, dès l’après-midi, avec le traditionnel match de foot opposant ces derniers à une équipe ou anciens joueurs de la ville.

Cependant, ce qui attire la foule c’est quand même les concerts. Alors que Fréro Delavega et MC Solaar sont des fidèles de l’endroit, y venant chaque année, tous les autres artistes s’y produisaient pour la première fois et autant dire qu’ils étaient attendus.

Raphael. Le chanteur de 39 ans était à Genève depuis déjà jeudi et passait tôt, à 18h25, au grand étonnement de tous. Plus étonnant encore, les photos et les vidéos étaient interdites pendant sa prestation, par respect, nous a-t-on dit. Ce fut donc un public respectueux et obéissant qui s’exécuta mais qui n’en put plus à la fin, et sortit le téléphone lorsque Raphael entama son tube, Caravane, dans une version revisitée. Les fans ont pu découvrir les dernières chansons issues du septième album de l’artiste, Somnambules, en acoustique et sans les choeurs des enfants.

 

Les Innocents. Très attendus depuis leur reformation et ce nouvel album Mandarine qui vient de paraître, J.P. Nataf et Jean-Christophe Urbain ont permis aux fans de la première heure de replonger dans leurs souvenirs, notamment en interprétant les titres L’autre Finistère, Colore et Un homme extraordinaire. Les Innocents faisaient plaisir à voir et même eux ont se sont mêlés à la foule, plus tard dans la soirée, en assistant au concert de Vianney, ce qui en a surpris plus d’un.

 

Bénabar. Le chanteur était annoncé en trio, ce fut donc un moment acoustique que servit Bénabar à ses fans. Assis à son piano durant les 30 minutes de son live, l’artiste a fait danser et rire les spectateurs avec ses chansons si uniques. L’effet papillon, Paris By Night et bien sûr Le dîner, le public s’est régalé de cette ambiance qu’est venu mettre le chanteur.

 

Grégoire. L’auteur-compositeur-interprète revenait à Genève pour la première fois en quatre ans. Le chanteur très en forme a offert quelques singles et titres de ses trois premiers opus, Ta main, Soleil, Réveille mais surtout le très attendu Toi + Moi et comme les artistes à la Fête de l’Espoir ont carte blanche, Grégoire a bien retenu cette expression. Pour ce fameux tube Toi + Moi, il est allé rendre visite au public en descendant de scène pour le chanter en traversant la salle. Grégoire a donné un beau live bien que la setlist fut étonnante et qu’on s’attendait tous à entendre son dernier single, Les points sur les i, qui ne fut donc pas interprété.

 

Fréro Delavega. Les deux jeunes hommes revenaient pour la troisième année consécutive à la Fête de l’Espoir et c’est à minuit qu’ils ont été programmé. Les Fréro Delavega ont une fois de plus marqué la soirée avec leur énergie, leur bonne humeur et leur talent. Point d’humour cette fois-ci entre eux sur scène, mais on en avait eu plus tôt dans la journée, lors du match du foot, quand Jérémy avait pris le micro, à un moment, pour encourager son pote.

Néanmoins, les deux artistes ont attiré la foule et ont donné un show parfait avec leurs singles Sweet Darling, Le chant des sirènes et Mon petit pays en version longue, faisant durer le plaisir de ce très bon morceau dont le titre pourrait faire référence à la Suisse et ce qui a fait réagir justement le duo, en remplaçant par moment des mots par celui de la ville de Genève.

 

Une Fête de l’Espoir encore une fois inoubliable et qui aura marqué les esprits, à tel point qu’on a déjà hâte d’être à l’année prochaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s