Neeskens en interview: « The Voice a été une expérience plutôt enrichissante »

Publié: 15/04/2015 dans Interviews

Sa participation à la quatrième saison du célèbre télé-crochet The Voice, sur TF1, n’est pas passée inaperçue. L’occasion donc de revenir avec Neeskens sur tout ce qu’il a vécu ces derniers temps, mais aussi de parler avec lui de la sortie de son album et de la scène dont son tout premier concert en Suisse qu’il donnera le 23 avril.

Neeskens

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Neeskens, j’ai 35 ans. Le projet Neeskens existe depuis 4-5 ans, je suis basé du côté d’Annecy et je fais de la musique depuis de nombreuses années. J’ai sorti un mini album il y a deux ans et je vais sortir début juin mon premier album.

Vous faites de la musique depuis très jeune, vous donnez aussi des cours de chant. Comment la musique est-elle arrivée dans votre vie ?

Je fais de la musique depuis tout petit et c’est grâce à un contexte familiale où ma maman donnait des cours de piano à la maison et chantait beaucoup, alors j’ai abordé la musique comme cela et de manière autodidacte. Ensuite, j’ai monté des groupes et chanté dans beaucoup de ceux-ci quand j’avais 15-20 ans et j’ai jamais arrêté depuis de chanter et de composer.

Et il y a la scène aussi que vous faites depuis plusieurs années, avec toute cette expérience, pourquoi avoir fait The Voice seulement maintenant ?

Jusqu’à maintenant, The Voice, c’était pas quelque chose que je m’étais interdit mais presque, dans le sens où j’aurai aimé pouvoir m’en passer. Quand on est issu d’un milieu plutôt indépendant comme moi, aller faire The Voice c’est quelque chose qu’on envisage pas, à la base. Et cette année, j’ai enregistré et autoproduit mon album et j’ai été contacté par les casteurs de The Voice et ça m’a semblé assez judicieux d’y aller cette année parce que j’avais besoin d’une visibilité et d’une mise en avant. En plus, c’est un peu d’une pierre deux coups, car j’y suis allé parce que j’en avais besoin et en même temps j’ai vécu une super aventure et de l’avoir vécue, peut-être que je l’aurai faite plus tôt, finalement. J’ai trouvé cette expérience plutôt enrichissante.

Lors des épreuves ultimes, vous avez chanté en français mais surtout le titre La Légende de Jimmy, interprété par Diane Tell. Pourquoi ce choix ?

J’ai choisi cette chanson pour plusieurs raisons. Il fallait que je chante en français, à ce moment-là et le fait d’avoir grandi et habité au Québec pendant dix ans a fait que j’aime beaucoup cette chanteuse, sa voix et c’est une chanson qui me plaît beaucoup et en plus de tout ça, c’est je pense la chanson qui me permettait le plus d’y apporter ma touche à moi, je pouvais vraiment l’adapter, y faire des modifications et la faire à ma façon. Je pense que c’est ce qui m’a le plus plu dans ce choix, je pouvais vraiment montrer qui j’étais à travers une reprise et quel était mon univers musical.

En ce moment, on peut vous retrouver sur scène et le 7 avril dernier vous avez donné un concert complet à La Boule Noire à Paris. Quelles ont été vos impressions ?

C’était super ! J’ai fais beaucoup de concerts à Paris, ces dernières années et à chaque fois c’est un public fidèle mais pas très nombreux. Et là, de pouvoir remplir une petite salle comme la Boule Noire, c’était une grande satisfaction et c’était aussi pour moi la confirmation que de participer à The Voice était une bonne chose parce que ça amène des gens dans la salle. Pour nous, avec mes musiciens, c’était un peu une récompense de pas mal de travail.

Vous parcourez la France mais il y a une date unique en Suisse, le 23 avril prochain, au Beau-Rivage Palace, à Lausanne. A moins que je me trompe, c’est la première fois que vous donnez un concert dans ce pays ?

C’est la première fois, ce qui peut paraître bizarre parce que j’habite pas loin et ça fait des années que je me dis et qu’on me dit pourquoi je ne viens pas en Suisse ! Et voilà, ça se fait maintenant.

Ce sera pas une salle mais un bar, est-ce qu’on s’adapte facilement à ce genre de lieu ?

Oui on s’adapte. J’ai joué dans des bars pendant longtemps, même si ces dernières années c’était de moins en moins fréquent. Il y a ce côté proximité, le fait d’être au même niveau que les gens, d’être proche d’eux, mais il faut s’adapter plutôt en terme de technique, au niveau du son et après tout ce qui est du contact humain, ça se fait naturellement.

Y aura-t-il quelque chose de particulier pour ce premier concert en Suisse ?

Ce sera comme d’habitude mais on a apporté pas mal de nouvelles choses au répertoire et des nouveaux morceaux. Mais ce sera la première fois en Suisse donc on pourra pas être comme d’habitude !

Avec cet album dont la sortie est pour bientôt, j’imagine que vous jouez aussi des morceaux de celui-ci sur scène ?

Oui complètement. On va retrouver un mixte de mon nouvel album et de quelques nouveaux morceaux. On travaille depuis longtemps avec mes musiciens et ces derniers temps on a pas mal de nouvelles choses qu’on a envie de montrer.

Pour ceux qui ne vous auraient encore pas vu sur scène et pour leur donner envie de venir vous voir, ça ressemble à quoi Neeskens en concert ?

En concert, on essaie de montrer de l’émotion et de la nuance et on aime bien justement partir tout en bas pour aller tout en haut, faire un morceau juste guitare-voix ou piano-voix avec un morceau beaucoup plus arrangé avec de la batterie et des percussions. Donc on essaie qu’il y ait une palette de sensation assez large pour justement provoquer des choses chez les gens. C’est un peu notre but de créer de l’émotion et que les gens puissent le ressentir.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Il y a l’album qui sort et on va pouvoir en faire la promotion. On a fait un clip déjà et on va en faire un deuxième. Il y aura des concerts cet été et à la rentrée et ensuite, rapidement, je risque de retourner en studio pour un deuxième album parce qu’on va essayer de raccourcir ce temps entre les deux disques. Mais dans un premier temps, c’est la sortie de l’album et les concerts.

Pour terminer, voulez-vous rajouter quelque chose ?

Pour les gens qui souhaitent plus d’infos ou découvrir ma musique avant les concerts, vous pouvez aller sur mon site internet www.neeskensmusic.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s