Julien LOko aux Trois Baudets: une expérience E.L.I. fascinante

Publié: 13/09/2014 dans Live Reports

Trois mois après son dernier concert parisien, Julien LOko était de retour dans la capitale française, ce 12 septembre dernier, aux Trois Baudets, avec l’expérience E.L.I. pour une soirée entre surprises et moments inattendus.

Julien LOko

Depuis le mois de juin, Julien LOko fait redécouvrir à son public, son album Graffiti Cowboy, paru le 17 mars, à travers l’expérience E.L.I. une machine qui parle, interagit avec lui et contrôle les samples. Un matériel impressionnant, à l’image du son que cela produit, qu’il soit réalisé lorsque l’artiste passe ses mains au-dessus des boîtiers ou à l’aide d’un gant conçu par lui-même. Et dès les premières secondes, les premières notes de J’attends demain qui ouvre le concert, on entre immédiatement dans cet univers, à la fois envoûtant et captivant où le chanteur joue également tour à tour de la guitare et de la basse.

CIMG1195CIMG1198

Chacune des chansons est surprenante et on ne sait pas à quoi on va s’attendre. Entre les morceaux de ses albums dont un Déshabille toi en playlist sur Virgin Radio dès le 14 septembre, il offre à ses fans deux titres inédits, le très rythmé Emilie avec une voix qui monte haut dans les refrains et Tu es là ? Mais fait venir aussi un invité surprise en la personne de Fabien Cahen avec qui il a composé la plupart des musiques de Graffiti Cowboy. Ensemble, ils interprètent L’instant sublime et on découvre la complicité des deux hommes. Même les ballades ont droit à de jolies surprises, Tout ça n’est pas très grave, chanté seul, sans Anaïs Delva et surtout Des regrets en moins, interprété de manière poignante où Julien LOko ne chante pas mais parle sur un nouveau texte mais sans s’éloigner de la version de l’album et en fait un résumer de celle-ci avec d’autres mots.

CIMG1204

CIMG1200

Mais l’interprète de Encore reste bien sûr toujours aussi à l’écoute et proche de son public, le faisant même participer, ce soir-là, d’une façon drôle et originale. Une spectatrice avait reçu une enveloppe en entrant dans la salle, qu’elle ouvrit et lut, à sa demande. Deux questions y figuraient, d’une part pour détourner l’attention du public le temps qu’il accorde sa guitare et d’autre part, pour servir de transition à la chanson à venir, une reprise de Ed Sheeran, Sing. Un moment sympa peu avant la fin du concert et dont celui-ci s’est terminé avec Je dessine en acoustique, en guise de rappel.

JL 3JL 6

JL 7

JL 8

Le talent de Julien LOko fait qu’à chaque fois on vit de nouvelles émotions avec des lives efficaces, qu’il soit entouré de ses musiciens ou en solo et encore une fois des souvenirs plein la tête pour ses fans qui seront sans doute, une fois de plus au rendez-vous, le 24 septembre prochain lors de son showcase gratuit, au Zèbre de Belleville.

Découvrez l’expérience E.L.I. avec le titre J’attends demain (BlaBlaBla)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s