Fréro Delavega a semé un vent de chaleur aux Fêtes de Genève

Publié: 03/08/2014 dans Live Reports

Jérémy Fréro et Flo Delavega étaient de retour à Genève, moins de trois mois après leurs dernier passage dans la ville. L’occasion d’entendre en live le premier album du duo, disponible depuis fin juillet, avant la tournée qui débutera au mois d’octobre.

CIMG1169

Il y avait foule pour venir voir le duo Fréro Delavega, ce samedi 2 août, aux Fêtes de Genève, un public très féminin et jeune dont on pouvait s’en apercevoir aux cris hystériques de certaines fans. Les deux artistes venaient jouer leur premier et très bon album paru le 21 juillet dernier et déjà disque d’or, dès la première semaine de sa sortie.

Le concert démarre depuis les coulisses, avec le titre de Vanessa Paradis, Il y a, également la chanson d’ouverture du disque et quelques notes a cappella plus tard, le duo fait son apparition, tenue décontractée, comme à son habitude. Et à présent, Flo et Jérémy ne sont plus seuls sur scène où l’on avait l’habitude de les voir chacun avec sa guitare, mais accompagnés de musiciens et déjà on redécouvre certaines chansons de l’album avec des réarrangements tel que ce premier titre, plus rock, mais aussi Le chant des sirènes, un peu plus rythmé. Jouant sur la même guitare, tour à tour, les chanteurs se la passe, font participer le public, se rapprochent de celui-ci mais quand on connaît le parcours de Fréro Delavega, on s’attend à d’autres reprises, ce qui fut le cas. Ils offrirent leurs version de Je ne veux pas travailler, qu’ils avaient interprété sur The Voice mais le duo continue bien sûr avec son album dont la quasi totalité sera joué, Jérémy interpréta son titre solo, Reviens, mais le public, toujours dans l’ambiance, attendit surtout Sweet Darling, le premier single.

CIMG1155CIMG1159

Cependant, les deux artistes n’ont pas que du talent et des belles voix, ils affichent aussi une belle amitié et complicité, sont très blagueurs entre eux et drôles, et font tout ça de manière spontanée. Ce qui rend le concert que plus captivant, on prend plaisir à les écouter parler comme par exemple, lorsque Flo évoqua une étude récente qui consiste à exécuter un booty shake pour stopper la pluie qui commençait à tomber, à la fin du live,  puis demanda à Jérémy de faire une démonstration. Ce qu’il fit timidement mais avec le sourire.

CIMG1154

CIMG1160

Si certains fans ont peut-être regretté le titre Caroline, dont le duo en a fait une excellente version, on espère le revoir rapidement dans le pays mais pour le moment, aucune date n’est prévue dans la tournée qui démarrera à l’automne, toutefois, la Suisse peut se vanter d’avoir accueilli Fréro Delavega, déjà trois fois, en seulement une année.

CIMG1165

CIMG1170

CIMG1166CIMG1172

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s