James Blunt a fait décoller le Paléo Festival

Publié: 27/07/2014 dans Live Reports

Trois ans après son dernier passage au Paléo Festival de Nyon, dont le concert avait été capté pour un DVD, James Blunt y revenait ce samedi 26 juillet avec sa bonne humeur habituelle, son humour et ses fautes de français que l’on aime tant mais bien évidemment ses tubes et son dernier album, Moon Landing, sorti en 2013.

James Blunt 2

En mars dernier, alors que le britannique se produisait à l’Arena de Genève, dans le cadre de sa tournée Moon Landing Tour, il avait révélé un peu trop tôt sa venue au Paléo Festival, croyant que le programme avait déjà été dévoilé au public. Une jolie surprise pour les fans qui se disaient déjà qu’ils pourraient revoir leur idole, une seconde fois en Suisse romande.

James Blunt était programmé à minuit pour 1h30 de concert et pendant que les techniciens préparent la scène, les nettoyeurs balaient les restes du concert précédent, Julien Doré, qui avait mis des confettis partout.

Après 1h15 d’attente, l’artiste et ses musiciens font leur entrée avec leur tenue de cosmonaute, pour coller à l’album et on retrouve un James Blunt souriant qui démarre son show au piano avec le titre Face The Sun et avec cette particularité lorsqu’il est derrière son instrument qui est de ne pas rester longtemps assis et de se lever d’un coup sec en faisant basculer le tabouret. Enchaînant quelques morceaux provenant de ses disques précédents à la guitare puis au ukulélé notamment son dernier single en date Postcards, Blunt a fait une chose qui ne surprend plus ses fans, à savoir, se jeter dans le public et sur un morceau bien choisit, ce soir-là, Cuz I Love You.

Mais un concert de James Blunt ne serait pas la même chose sans ses singles Goodbye My Lover et You’re Beautiful, sans ses échanges avec le public, ses petites fautes de français qui nous font rire mais au moins il fait l’effort de parler dans la langue de Molière ou encore ses petites blagues qui ont visé les VIP, ce soir-là.

Et c’est un public conquis par ce concert resté fidèle à la tournée et qui ne lui en voudra pas de l’avoir fait s’accroupir dans la boue, au moment où il l’a demandé, et où l’on retrouve les mêmes  jeux de lumières, images et clips tournés pour ceux-ci et c’est tant mieux car on entre dès le début dans l’univers « Moon Landing. » En guise de rappel, James Blunt et ses musiciens reviennent dans un autre uniforme de cosmonaute, le chanteur interprète Bonfire Heart et 1973, puis salue les spectateurs, debout sur son piano.

JB Paléo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s