Indochine a mis le feu au Stade de France !

Publié: 30/06/2014 dans Live Reports

Indochine a joué son Black City Concert devant 130’000 spectateurs, ce 27 et 28 juin dernier, au Stade de France, quatre ans après son premier passage. Des concerts mêlant effets pyrotechniques, jeux de lumière, éléments intrigants sur la pelouse mais aussi beaucoup d’émotions et de surprises, durant 2h45.

Indo sdf

Peu avant le début et alors que les derniers spectateurs, peu intéressés par les premières parties, prennent place dans le stade et découvrent la scène et ses trois avancées vers le public, est diffusé sur un écran central, le teaser de présentation des concerts mettant en scène Nicola Sirkis rencontrant sa belle-famille. Une vidéo appréciée par tous et dont le final a été très applaudi. Dans le stade on découvre aussi, de part les drapeaux, des fans venus de la Suisse et de la Belgique.

A 21h, des « Traffic Girls » gonflables se positionnent et marquent le début du concert. L’impatience des fans est à son maximum et attendent une intro comme seul Indochine sait les faire et personne ne sera déçu. Sur l’écran géant du milieu, sera recréé l’affiche. Défile chaque « petits vieux » de cette première version, qui grâce à un système de morphing prennent l’apparence des membres du groupe. Sitôt tous les cinq réunis, l’écran s’éteint puis se rallume mais ce n’est plus la photo que l’on voit, mais bien le groupe filmé depuis les coulisses qui avait pris la même position et vêtements que sur l’affiche. Et c’est parti, Nicola Sirkis et sa bande font leur entrée depuis une porte du stade, en passant au milieu de la foule.

CIMG1048

CIMG1050

CIMG1054

Le sublime Electrastar ouvre les soirées, puis c’est au tour de Traffic Girl, le dernier single en date, avec son explosion de confettis propulsés par plusieurs canons. Sont interprétées des anciennes chansons qui font plaisir à entendre, tant cela faisait un moment qu’elles n’avaient plus été jouées, telles que Stef II, Kissing My Song ou encore Un jour dans notre vie mais c’est le superbe Atomic Sky qui a une fois de plus arraché quelques larmes. Le premier soir, avant de la débuter, Nicola Sirkis a envoyé ces quelques mots pour son frère jumeau: « C’est pour toi Steph ». Puis il a fait monter une fan sur scène, pour terminer la chanson, se sont tous les deux allongé sur le sol, main dans la main tendue au ciel, telle fut le cas aussi le lendemain. Quelques chansons plus tard, ce 27 juin, Nicola Sirkis a rendu hommage à Renaud, présent dans le stade, ce soir-là, en interprétant le titre Hexagone. Mais des moments forts il y en eut tout au long de ces deux concerts.

College Boy et sa fameuse intro avec le discours homophobe de Christine Boutin, à chaque fois hué, mais par tout un stade, cette fois-ci. Le leader a d’ailleurs profité d’être filmé par France 2, pour lui adresser un message. Mais c’est une chanson surtout très attendue par les fans dans laquelle on retient cette fin magistrale avec les images du clip diffusées sur les écrans.

CIMG1062

CIMG1061

.

Autre moment magique sur ces concerts, c’est le titre Wuppertal. Indochine avait invité la danseuse étoile 2013 du ballet de l’Opéra de Paris, Alice Renavand, pour danser sur le devant de la scène. Grosse surprise pour le public puisque les premières notes de la chanson démarrent sur des images que connaissent les fans, celles tournées pour être projetées sur « le serpent », cette toile qui entoure le public à 360°, sur la tournée, ou qui défilent autour de lui, comme c’est le cas sur ce morceau. Cela n’aura duré que quelques secondes pour que l’on découvre en live la beauté et la grâce de la danseuse, vêtue d’une robe blanche et pour que Nicola Sirkis en oublie complètement le premier couplet, sous le coup de l’émotion. Une chorégraphie effectuée également le lendemain sous une pluie battante mais qui n’a, à aucun moment, fait perdre le sourire de la jeune femme.

CIMG1071

CIMG1069

.

Les écrans géants servaient aussi de moyen pour faire passer des messages au public. On a pu lire, à un moment, la phrase suivante: « Les gradins, c’est à vous ». Sur la pelouse, il était difficile de comprendre et il a fallu donc se retourner et voir que les trois étages étaient illuminés de bâtons de couleurs, rouge, bleu et jaune, que les gens avaient trouvé sur les sièges, en arrivant. Et qui dit gradins, dit Trois nuits par semaine, car comme sur cette tournée, Nicola Sirkis est également monté dans les gradins. Pour ce qui était du vendredi, il a fait la surprise de rejoindre la scène en traversant la pelouse à l’inverse du samedi, où il a passé plus de temps dans les gradins et sur le bord, la pluie en était peut-être la cause.

CIMG1115

.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Après les tubes qui mettent tout le monde en communion tels que Miss Paramount, Canary Bay, 3ème Sexe ou encore Tes yeux noirs, qu’une énorme croix rouge de plusieurs mètre de haut, logo de Paradize, se soit élevée du fond de la pelouse, sur le titre Marilyn et que la Black City Parade ait aussi fait son apparition, l’heure est à la place de L’Aventurier. Pour ce titre, Indochine a su se servir de l’architecture du stade pour remplacer, en quelque sorte, « le serpent », avec des effets pyrotechniques placés tout autour du rebord du toit et sur la scène. Une chanson qui a clôturé la soirée du 28 juin, mais en ce qui concerne la veille, le groupe avait interprété A l’assaut, en guise de rappel.

CIMG1088

CIMG1087

.

Les fans présents le deuxième soir retiendront également cette dernière déclaration de Nicola, avant de quitter la scène: « A l’année prochaine ! » Ce qui laisse planer le doute, quant à un éventuel quatrième concert au Stade de France en 2015 ou la suite de la tournée.

 

Ces concerts, les fans pourront à nouveau les revivre, voir se rattraper, car France 2 les a filmé pour une programmation courant septembre et la chaîne diffusera également un documentaire sur les coulisses, ce samedi 5 juillet, à 22h35.

CIMG1103

.

CIMG1063

.

CIMG1078

.

croix indo sdf

.

CIMG1120

.

CIMG1121

.

CIMG1122

.

CIMG1123

.

CIMG1125

.

CIMG1124

.

 

Publicités
commentaires
  1. legoffmaryne dit :

    En lisant l’article, j’ai l’impression d’y être encore. Je pense que vous y étiez aussi samedi, c’est bien de voir les deux versions à travers cet article. Seul petit hic à,propos des bracelets de couleurs, j’étais en porte T Cat 1 et nous n’avons pas eu de bracelets. Bien dommage, on s’est sentis seuls. Mais c’était génial !
    Maryne

    • On Stage dit :

      Oui, j’y étais également samedi, c’est pour ça que j’ai essayé de réunir les deux soirées dans un seul article avec des photos provenant des deux concerts, à deux portes différentes (pelouse A et G).
      Dommage, en effet, pour vos bracelets mais bel article aussi que vous avez écrit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s