Ycare en interview : « Comme j’écris en permanence, à chaque fois j’ai le sentiment que le disque n’est pas achevé »

Publié: 14/03/2014 dans Interviews

Ycare reviendra dans les bacs le 17 mars avec son troisième album La Somone, porté par les titres entraînants Pourvu que tu viennes et Sors. Pour l’occasion, l’ancien candidat de la Nouvelle Star 2008 nous en dit un peu plus sur ce nouvel opus qui sort trois ans après Lumière noire.

Nous sommes à quelques jours de la sortie de ton nouvel album La Somone, comment te sens-tu ?

Serein et angoissé, les deux en même temps. Il y a des moments où je me dis que j’ai pris le temps de faire ce disque donc je vais l’assumer comme à chaque disque, et un peu stressé, ce qui est normal, et je sais pas pourquoi mais c’est le troisième, c’est important et j’ai pas envie de décevoir les gens et le public. J’espère avoir fait un disque qui ressemble à leurs inspirations et qui corresponde à leurs attentes. C’est avant tout ça qui me stresse un peu, j’espère que ça va plaire aux gens.

Pourquoi ce titre, qu’est-ce que La Somone ?

La Somone c’est au Sénégal, sur la petite côte, là où j’ai grandi, j’allais tout les week-end là-bas avec mes parents. J’ai commencé à exister là-bas, on va dire. J’ai commencé à y jouer de la guitare, c’est un coin assez romantique et j’y ai un tas de souvenirs.

A l’écoute de l’album et avec ce titre, on a l’impression que tu étais nostalgique au moment de l’écriture, était-ce le cas ?

Oui, c’est comme ça que je me sens un peu et que je sens aussi les gens qui m’entoure. Face aux réalités, on a hâte d’être à demain pour que ça aille mieux mais comme on en est pas sûr, on se rattache un peu aux joies passées, on revient à une période qui nous rappelle des choses fantastiques, qu’on les aient vécu ou pas. Et avec les deux premiers extraits, il y a un peu ce côté on en a rien a fiche de demain, amusons-nous maintenant. On a besoin de tous s’amuser.   

C’est un album aussi qui invite à l’évasion et au voyage, à l’image des deux premiers clips, c’était également une direction que tu voulais prendre pour ce troisième album ?

Oui, mais sans perdre de vue nos responsabilités. C’est pas parce que l’on s’évade par moment que l’on doit être un adulte irresponsable et l’album est disparate, il y a plusieurs couleurs, plusieurs tessitures de voix.

Par contre, l’album était prévu, au départ, pour septembre dernier et aurait dû s’appeler Chanteur, pourquoi ces changements ?

J’ai changé de label au sein de ma maison de disques et comme toute grosse structure, ç’est des choses qui prennent du temps et il fallait qu’on se concerte. Du coup, ça m’a permis d’écrire des nouvelles chansons et d’autres qui arrivent, même là, le disque étant fini, j’ai écrit une nouvelle chanson qui s’appelle On ne s’entend pas et j’ai pas eu le temps de la mettre dans le disque donc je vais me débrouiller pour la produire et la mettre dans la version digital, je crois. Comme j’écris en permanence, à chaque fois j’ai le sentiment que le disque n’est pas achevé.

C’est là que l’on voit la différence entre le studio et le live, ça te permet peut-être de jouer des nouveaux titres ?

Je le fais tout le temps. Je fais de la musique avant tout pour être sur scène, j’aime chanter devant les gens et après c’est super qu’ils écoutent dans leur salon, dans leur chambre ou dans leur ipod, pour ce souvenir d’un moment réel passé ensemble. Moi j’achetais des disques après être allé à un concert ou juste avant pour découvrir et si ça me plaisait j’allais vite au concert et c’est là qu’est la vraie musique.

Tu joues beaucoup avec les mots, comme tu le fais sur le titre Pourvu que tu viennes, par exemple, et on dirait que c’est très facile pour toi. Qu’est-ce qui te vient en premier quand tu écris une chanson, les paroles ou la musique ?

Pour le coup, c’était très drôle Pourvu que tu viennes, le refrain est venu en rigolant, j’étais en train de rire tout seul ! « Pourvu que tu viennes, que tu viennes à Vienne avec moi, boire un rhum à Rome, … » C’était un jeu et je me suis dit jusqu’où je vais aller et j’ai trouvé ça très très drôle (rire). Mais j’ai mis du temps avant d’appeler mes éditeurs pour leurs faire écouter cette chanson parce que le refrain est super joyeux et ça ne me ressemblait pas tellement d’avoir un truc d’aussi léger et du coup, ça a ouvert une porte dans mon comportement musical.

Pendant que tu travaillais sur cet album, tu as également écrit pour d’autres artistes (Nolwenn Leroy, Matthieu Mendès, Joyce Jonathan, Florent Mothe, …), y a-t-il des chansons qu’au final tu aurais aimé garder pour toi ou pour l’album ?

Non, à l’envers. C’est-à-dire que toutes les chansons de ce disque, La Somone, auraient pu être chantées par quelqu’un d’autre. La palette est tellement variée sur ce disque, qu’à chaque fois que je l’écoute je me dis: « A qui j’aurai pu offrir cette chanson ? » Mais il faut bien que j’en garde pour moi et je sais pas si j’ai la vocation à écrire plus que chanter mais je me pose pas la question. J’écris et si une chanson plaît à Garou, à Nolwenn Leroy ou à Florent Mothe, c’est avec plaisir et je me dis que j’en écrirais d’autres pour moi.   

Pour fêter la sortie de l’album, tu prévois un showcase le jour même, à la Bellevilloise à Paris. Penses-tu déjà à la réaction que pourra avoir le public qui entendra pour la première fois les nouvelles chansons ou pas du tout ?

J’arrive à dresser une ébauche de ce qui va se passer. Ca fait deux ans que je n’ai pas chanté, imaginons que je suis un téléphone portable et que je suis branché et en charge depuis deux ans, j’ai donc les batteries bien pleines ! (rires). Mais il va falloir que je reste un peu calme parce que c’est un showcase et pas un énorme concert mais je suis plein d’énergie donc je suis plus en train d’essayer de me dire qu’il faut que je me contienne et garder cette énergie pour me canaliser. Mais j’ai hâte d’y être !    

Je te laisse le mot de la fin, si tu veux rajouter quelque chose.

Je vous souhaite à tous d’être heureux.

Le dernier clip d’Ycare, Sors:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s