Le quintet punk-rock britannique dévoile son nouveau clip avant la sortie le mois prochain de son premier album Nihilistic Glamour Shots. Les images sont intentionnellement perturbantes.

Cabbage sortira le 30 mars prochain son premier album Nihilistic Glamour Shots mais n’en est pas à son coup d’essai ayant déjà 4 EPs à son actif et une compilation réunissant tous ces titres Young, Dumb And Full Of… Cabbage. Avec Nihilistic Glamour Shots, le groupe confirme néanmoins son statut de groupe à suivre de très près ! Un premier opus prometteur à l’énergie brute et aux riffs ravageurs, de nouvelles teintes punk-rock mais aussi un mélange complexe d’influences, commençant par les morceaux très rock Preach To The Converted, Arms Of Pleonexia et Molotov Alcopop, avant de passer au blues enflammé de Perdurabo puis à la funk sauvage de Exhibit A, et se terminant par Subhuman 2.0, final imparable de 7 minutes.

Cet opus fera parler et cela commence avec le premier single extrait Arms Of Pleonexia traitant du commerce international des armes. Le clip en noir et blanc réalisé par Dom Foster nous est dévoilé aujourd’hui et contient des images intentionnellement perturbantes. Cabbage explique : « Cette vidéo est une opportunité de représenter la manière dont nos esprits simplistes et véreux perçoivent le commerce des armes et la situation délicate de contrôle politique, qui soulèvent de nombreuses questions partout dans le monde […]. Il n’y a pas de gagnants dans le commerce des armes. »

Connus pour leur attitude live désinvolte, les cinq Mancuniens de Cabbage seront en concert le 27 avril au Printemps de Bourges.

Publicités

Le duo américain dévoile déjà un nouveau single et dans la foulée son clip sanglant dans lequel les deux artistes se transforment en vampires. Âmes sensibles s’abstenir.

Un mois seulement après être revenu avec le puissant Sick Boy, The Chainsmokers sortent déjà un nouveau single extrait du prochain album. Andrew Taggart et Alex Pall nous présentent You Owe Me, toujours dans la lignée de ce changement musical rock, après avoir dévoilé une musique électro sur leur premier album paru en avril dernier, Memories…Do Not Open.

Les américains nous font découvrir en même temps que ce titre le clip réalisé par Rory Kramer et une mise en scène sanglante et gore. Tout commence bien, les deux artistes nettoient de fond en comble leur villa afin d’y recevoir quelques invités à dîner, quand pendant le repas, ils révèlent leur véritable identité, des vampires assoiffés de sang.

Les fans de The Chainsmokers auront la chance de découvrir en live leurs nouveaux morceaux, leur tournée s’arrêtera notamment demain soir au Zénith de Paris, le 22 février au Lotto d’Anvers en Belgique ou encore le 26 février au Samsung Hall à Zürich.

Après avoir lancé le coup d’envoi de son 13 Tour samedi dernier à Epernay, Indochine donnait ses trois premiers concerts à l’AccorHotels Arena à Paris les 16, 17 et 18 février sur cette nouvelle tournée, avant un retour en novembre prochain. 20’000 spectateurs chaque soir dans l’ex-Bercy pour vivre des shows époustouflants.

Les tournées d’Indochine se poursuivent et ne se ressemblent pas. Pour ce 13 Tour, le groupe annonçait des shows encore plus impressionnants que pour le Black City Tour et n’avait pas menti. C’est dans un AccorHotels Arena complet qu’Indochine se produisait trois jours de suite. Les fans sont impatients et se remémorent, en attendant, les tournées précédentes, leur premier concert du groupe ou encore la dernière venue de celui-ci dans ce lieu en 2010 qui portait encore à l’époque le nom de Paris-Bercy, quand le plafond de la salle s’illumine d’un « Black Sky » étoilé annonçant le début d’un concert intense d’une durée de 2h30.

Le décor est fascinant, le plafond hypnotisant à tel point qu’on en oublie presque que le groupe est sur scène et que Nicola Sirkis est à présent blond. On est pris d’une émotion indescriptible rien qu’en ayant les yeux fixés sur ce vaisseau spatial, un impressionnant dispositif vidéo nous faisant passer à travers une galaxie, changer de planète, on se croit entrer dans un film de science-fiction, on quitte terre. On part en 2033, on se dirige vers la Station 13 quand s’en suivent les anciens singles qui font toujours leur effet en live, Adora, Alice et June, Tes yeux noirs et les fans sont toujours aussi reconnaissants de ce que leur offre le groupe quand celui-ci réalise de « la putain de chance qu’il a d’avoir un public comme lui. »

Loin d’être fini, le voyage continue dans le passé cette fois-ci, retour dans les années 80 avec les entraînants A l’assaut, Canary Bay et Les Tzars. Les mains toujours en l’air, le public sait exactement ce qu’il faut faire comme sur Trois nuits par semaine. Un moment de communion unique et fort. Puis, Nicola Sirkis s’accorde un instant entre son frère jumeau et lui avec un Electrastar acoustique, sa voix et sa guitare pour emmener la chanson au ciel, là où les spectateurs regardent depuis le début.

Jusqu’à la fin les fans en auront eu plein la vue. L’aventurier est plus magistral que jamais. C’est que le début de ce 13 Tour mais on peut déjà dire qu’il restera longtemps dans les mémoires et même si Nicola Sirkis lance : « Je ne sais pas si je vais arriver au bout de cette tournée, c’est plus de mon âge », à la vue de tout ce qu’il donne sur scène pour satisfaire un public toujours aussi conquis d’avance.

La vie est belle avec Indochine et en sortant de l’AccorHotels Arena, il suffisait de lever les yeux au ciel pour s’apercevoir qu’une nuit étoilée prolongeait ce moment éblouissant.

Le trio australien dévoile le clip de son dernier single Astronaut (Something About Your Love) paru à l’automne dernier.

Après les succès de Hold Me Down et Easier qui ont accumulé des millions d’écoutes, de vues et de streams dans le monde, Mansionair a fait son retour en octobre dernier avec son nouveau single Astronaut (Something About Your Love) à l’ambiance planante et aérienne. Un titre produit par le groupe lui-même explorant les thèmes de la solitude et des amours lointains et dans lequel on retrouve toujours cette musique généreuse à dimension quasi cinématographique qui se mêle aux textes intimes et sincères du chanteur Jack Froggatt et à sa voix irrésistible. Le groupe nous fait décoller avec ce morceau débutant avec des notes éthérées, enregistrées avec un micro d’ambiance placé au coeur d’un piano, qui donne ce son particulier et planant au morceau, comme l’explique le guitariste Lachlan Bostock : « Nous avons fourré un micro au cœur d’un piano, puis enregistré tous les bruits d’ambiance qui en sortaient. Je m’imaginais que c’est ce qu’un astronaute ressentirait s’il regardait la terre depuis là-haut ». Le résultat est séduisant, doux et captivant.

Mansionair continue son ascension quatre ans après ses débuts dans les clubs australiens et après avoir assuré la première partie de la tournée de l’inclassable trio CHVRCHES aux Etats-Unis et en Europe. Le groupe rejoignit ensuite Alt-J, Florence & The Machine et BANKS sur la route, avant de terminer une tournée avec London Grammar.

Le retour sur scène de Justin Timberlake est très attendu à tel point que son concert parisien affiche déjà complet mais l’artiste ajoute une seconde date.

Gros succès pour l’artiste et sa tournée The Man Of The Woods Tour. Après quatre d’absence sur scène depuis son  20/20 Experience World Tour, Justin Timberlake fera son retour le mois prochain avec une tournée à travers le Canada et les Etats-Unis dont plus de 450’000 billets ont déjà été vendus et qui sera suivie par une tournée européenne dès le mois de juin. Toutefois, ça n’avait échappé à personne, le chanteur était déjà remonté sur scène le 4 février dernier, lors du Super Bowl avec une performance spectaculaire, ce qui avait largement boosté les ventes de son cinquième album studio paru le 2 février, Man Of The Woods, porté par les singles Filthy, Supplies, Say Something et Man Of The Woods.

Le lendemain de ce show, Timberlake annonçait ainsi ses concerts européens qui débuteront à Paris le 22 juin prochain, à l’AccorHotels Arena. Les billets en ventes ce matin sont partis en quelques minutes mais bonne nouvelle pour les fans, l’artiste s’y produira une seconde fois. Face à la forte demande du public, une deuxième soirée vient d’être ajoutée pour le samedi 23 juin prochain. La billetterie ouvrira lundi 19 février à 10h avec une prévente vendredi 16 février à 18h.

L’interprète de Can’t Stop The Feeling! fera son retour dans la capitale française quatre ans après son Stade de France et le public parisien est déjà prêt à chanter et danser sur ses tubes.

Indochine vient tout juste de démarrer sa tournée événement et rajoute une cinquième date à Paris en novembre prochain.

Le groupe a donné le coup d’envoi de son très attendu 13 Tour, ce samedi 10 février à Epernay. Le public est toujours autant au rendez-vous, le dernier album d’Indochine baptisé 13, porté par La vie est belle, 2033 et Un été français est certifié double disque de platine avec plus de 200’000 exemplaires vendus et la tournée affiche complet depuis des mois. C’est pourquoi, face à la forte demande du public, le groupe a commencé à rajouter des dates depuis quelques temps, jusqu’à la fin de l’année, une 2ème vague dont un quatrième AccorHotels Arena à Paris le 17 novembre mais celui-ci affichant lui aussi déjà complet, Indochine annonce encore une nouvelle date, toujours dans cette même salle. Nicola Sirkis et sa bande se produiront ainsi le vendredi 16 novembre prochain et la billetterie ouvrira lundi 19 février à 10h.

Indochine réalisait déjà un bel exploit en remplissant trois soirs d’affilées, les 16, 17 et 18 février, l’AccorHotels Arena à Paris, c’est à présent cinq concerts qui auront lieu dans cette salle, soit 100’000 spectateurs au total qui assisteront à ces shows, rien que dans cet endroit.

Une nouvelle tournée qui traversera la France, la Belgique et un soir en Suisse, le 26 avril à l’Arena de Genève, pour laquelle le groupe annonçait l’été dernier comme étant encore plus impressionnante que le Black City Tour avec notamment 400 fans de la catégorie fosse qui sont choisis chaque soir au hasard (sur chaque billet vendu de la fosse un code barre spécial a été imprimé) et sont placés au plus près de la scène pour ne pas dire dans la scène. Les premiers chanceux ont eu l’occasion de découvrir le résultat ce 10 février, tout comme la nouvelle couleur de cheveux de Nicola Sirkis, un blond platine qui forcément fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux et ne fait guère l’unanimité auprès des fans. Un détail qui n’empêchera pas le public d’être encore une fois transporté par une scénographie exceptionnelle dont seul Indochine a le secret.

Les Américains annoncent enfin leur retour dans les bacs pour le printemps avec leur cinquième album studio.

Thirty Seconds to Mars est enfin prêt à faire son retour et a ainsi annoncé la date de sortie de son très attendu nouvel album. Après cinq ans d’absence dans les bacs, le successeur de Love, Lust, Faith and Dreams paraîtra le 6 avril prochain mais reste un détail encore à connaître, son nom. C’est sur les réseaux sociaux que le groupe a dévoilé cette sortie tant attendue pour les fans qui commençaient à s’impatienter, en publiant une vidéo et les dates estivales américaines et canadiennes de sa tournée baptisée à présent The Monolith Tour, ce qui laisserait présager que le disque pourrait porter ce titre. Toutefois, les fans l’ont compris, l’album sortira en plein milieu de la tournée européenne qui démarre le mois prochain, certains le découvriront donc en live, notamment les Suisses, Français et Belges puisque le groupe s’arrêtera le 12 mars à St. Jakobshalle à Bâle, le 14 mars à l’AccorHotels Arena à Paris et le 21 mars au Lotto Arena à Anvers.

Le trio travaille sur ce nouvel opus depuis 2016 mais on sait que la carrière d’acteur de Jared Leto occupe aussi beaucoup de son temps, ayant tourné dernièrement dans des grosses productions, Suicide Squad, Blade Runner 2049 et prochainement The Outsider, cependant, le groupe avait tout de même fait son retour dès l’été dernier avec le premier extrait Walk On Water suivi de Dangerous Night, fin janvier. Deux morceaux puissants et accrocheurs faisant penser que ce cinquième album 12 titres pourrait être une nouvelle fois très réussi.